Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AQUARELLUS

ARTISTE-PEINTRE ENSEIGNANT A L'ATELIER JM . L'atelier JM vous présente ses actualités: cours, stages ainsi que ses expositions et créations personnelles ...

petite histoire du pinceau

Publié le 17 Mars 2006 par jean michel RACKELBOOM in Aquarellus

Dès le plus jeune âge, avant même l’apprentissage de l’écriture nous avons tous eu entre les mains l’outil merveilleux que nous appelons « pinceau ».

Mais d’où vient donc cet outil qui accompagne les siècles sans avoir été dépassé par les nouvelles technologies ; il reste en complète évolution, encore, dans sa forme et dans ses applications ?

Pourquoi reste-t-il l’outil le plus utilisé de tous les créatifs ?

Voyons ensemble son histoire, sa fabrication, et nous comprendrons comment la main

Guide de notre pensée et de notre cœur a su se familiariser avec l’outil comme une greffe indissociable du peintre grand public, amateur et professionnel ….

- La création du pinceau

Avant même l’arrivée du pinceau, les applications de peintures (plus particulièrement des ocres issues de la terre d’origine mélangées à l’eau, la salive, l’albumen ou autres dérivés animales) se  faisaient par « soufflage » à l’aide de tubes végétaux ou d’os creux.

Les préhistoriens les plus développés ayant déjà imaginé le principe de l’instrument « projeteur » révèlent les faiblesses du procédé :

Imprécisions du tracé, taches et traînées de couleurs involontaires salissant les parois de leurs cavernes.

Ce sont, d’après des sources précises, les magdaléniens (17 000 av JC) qui ont pour la première fois recours aux brosses et aux pinceaux.

De différentes formes et de différentes épaisseurs, tout ce que leur propose leur environnement sera sujet à une création d’outils plus élaborée

Ces premiers pinceaux sont faits de crins, de tiges végétales assemblées  mâchonnées

Les premiers poils utilisés seront des poils de blaireau, de martre, de renard, de cheveux humains ainsi que quelques plumes d’oiseaux.

Ils mirent au point, dans les mêmes temps des mastics et des colles suffisamment résistantes pour assembler ses poils et les ligaturer à l’extrémité d’un manche de bois.

Mais ce ne sont que les prémices de l’art de fabrication du pinceau.

Si les archéologues ont démontré l’existence de ces instruments (poils emmanchés sur baguette de bois) servant à décorer des poteries. Les motifs réalisés laissent à penser qu’il ne forment pas une pointe parfaite…

- Le développement de l’outil

   -La Chine

D’après la légende  c’est en 250 av JC  que MEN TIAN invente le « pinceau en poils de chameau ».

La texture du pinceau permet alors les pleins et les déliés et donc le dessin de caractères.

Les premiers caractères chinois datent en effet du 3eme siècle avant JC.

L’écriture en vogue, sous les han (écritures des scribes)  appelés : «  li chu » justifie la création du pinceau perfectible muni d’une pointe effilée.

L’évolution technologique de cet outil est donc très intimement liée à l’évolution de la calligraphie.

La maîtrise ancestrale des orientaux  à ce sujet est encore aujourd’hui incontestable. (Chine japon etc.. et aussi  ouest orientale)

L’innovation réside en un pinceau dont la touffe de poils est constituée d’une « colonne centrale « Zhu » et d’un manteau externe « bei » de longueur différente.

La colonne forme alors une pointe qui permet de varier l’épaisseur du trait, et le centre de la touffe de retenir l’encre (qu’on appelle aujourd’hui le réservoir du pinceau)

L’idée était de tracer un maximum de caractères sans retremper le pinceau dans l’encre de seiche (encre de « chine »).

C’est à la demande croissante des calligraphes, souvent gouverneur de région ou ayant des statuts de reconnaissance de  savoir de leur communauté, que les artisans « fabricants » vont apprendre  à utiliser de nombreux poils :

Poils de mouton très souples, poils de lapin  assez raides poils de renard,de loup, de martre, de blaireau,  de sanglier ,de chat sauvage, d’écureuil, de tigre, de chèvre  mais aussi de duvet de coq, de moustache de rat, de barbiche de bouc et… de barbe d’homme !

Certains pinceaux chinois anciens très rares ont été retrouvés, composés de poils noirs, très doux et très soyeux permettant une pointe remarquablement fine et d’une grande souplesse ;

Il s’agissait de cheveux de nouveaux nés jamais coupés !

Le pinceau « européen »

Parti de chine, le pinceau voyageur…  arrive au japon puis envahit l’orient !

Le premier descriptif européen du pinceau vient de CENNINO CENNINI  en Italie.

Qui explique la confection de l’outil dans le fameux « libro dell’ ARTE » (fin du XIVème siècle).

Un autre grand voyageur …. MARCO POLO ou ALEXANDRE LE GRAND L’aurait-il transporté dans ses valises jusqu’à nous avec les étoffes et les épices ?

L’énigme reste entière …enfin… presque !…

C’est cependant en France que la première fabrication industrielle eut lieu vers 1789.

La France rayonnait alors dans le monde entier et le monopole de la fabrication du pinceau lui était acquis. 

217 ans  se sont écoulés et les fabrications françaises sont toujours parmi les meilleures et  reconnues internationalement...

texte tiré d'une étude de mr SANLIS :à suivre:"la construction du pinceau"

d'autres études disponibles

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

fabienne (fab) 06/04/2006 10:58

Je trouve ça intéressant de nous avoir apppris l'origine du pinceau on l'utilise souvent sans se poser de questions tout devient tellement banal dans notre monde ! Alors merci car ton blog apporte beaucoup et je suis contente d'avoir pu le découvrir grâce à ton passage chez moi ! bisou

Dijor 04/04/2006 16:43

Moi je n'ai jamais bien paint, mais dans la sculture et la composition 3D je me débrouille... Bonne continuation !

loudy 03/04/2006 16:37

Je viens de voir ton message sur le forum et je découvre alors ton site. Superbes aquarelles! Comme quoi, l'aquarelle n'est pas démodée!
L'histoire du pinceau m'a bien intéressée!
Et si tu es toujours intéressé pour ecrire des articles sur mon site, n'hesite pas à me contacter.
Bonne continuation!
 

lou 30/03/2006 10:38

j'aime beaucoup ce que tu fais! c'est très chouette et ce n'est pas du déjà vu.... bone continuation aquarellus!

chriscraft_ 28/03/2006 17:04

ah chouette blog où d'une part on apprend des choses et d'autre part où je mesure mon incapacité à peindre, à part sur les murs.... enfin je plaisante un peu , mais je me sens plus à l'aise avec un appareil photo. d'ailleurs sur les logiciels de photo on peut même utiliser un pinceau.